Outils personnels

8. Plan opérationnel

Public cible : les prostitués masculins

Objectif spécifique

Afin de répondre à la problématique, l’objectif spécifique pour les prostitués masculins peut se formuler en deux points.

  • Contribuer à la diminution de la prévalence et de l’incidence des IST/SIDA et de l’hépatite B parmi les prostitués masculins et leurs clients.
  • Lutter contre les processus de vulnérabilisation et favoriser le bien-être physique, psychologique et social du public des prostitués masculins en amont et en aval de la prostitution.

Objectifs opérationnels

  1. Améliorer le bien-être des prostitués masculins tout au long de leur trajectoire (y compris après l’arrêt de la prostitution).
  2. Favoriser et pérenniser auprès des prostitués masculins et de leurs clients l’usage du préservatif et du lubrifiant dans le cadre des échanges sexuels dans le contexte de la scène prostitutionnelle (rue, bars, milieux gay, sites Internet) et dans le cadre de la vie privée.
  3. Favoriser le recours et l’accès au dépistage des IST/SIDA de qualité pour les prostitués masculins et leurs clients.
  4. Réduire les risques liés à la consommation de produits psychotropes parmi les prostitués et les clients.
  5. Augmenter le recours à la vaccination contre l’hépatite B de la part des prostitués masculins.
  6. Lutter contre les discriminations à l’égard des hommes prostitués, la pénalisation et le rejet de la prostitution masculine.
  7. Promouvoir et pérenniser l’accessibilité aux soins et à la prise en charge médico-sociale du VIH/SIDA et des IST et renforcer l’adhésion au traitement du patient via les médecins, les travailleurs sociaux et le patient lui-même.

Stratégies

Les stratégies pour atteindre ces objectifs s’appliquent directement au public cible et/ou à d’autres acteurs en lien avec ce public.

Le public cible

Il s’agit d’améliorer ses connaissances, ainsi que celles des clients, et de les sensibiliser aux enjeux de la prévention des IST/SIDA, en particulier dans les domaines suivants :

  • l’usage du préservatif et du lubrifiant ;
  • le recours au dépistage ;
  • les liens entre consommation de substances psychoactives et prises de risque ;
  • les risques liés à l’usage de drogues ;
  • les bénéfices et les limites de la vaccination contre l’hépatite B.

Les ressources individuelles doivent être développées afin de renforcer les capacités et l’autonomie (vis-à-vis du «micheton», de l’argent, des conduites de consommation et des jeux de hasard notamment) et de favoriser l’estime de soi. Les ressources communautaires et individuelles des prostitués considérés comme différents sur les plans du genre ou de l’orientation sexuelle doivent être renforcées. Les interventions auprès du public cible doivent intégrer les questions liées à la vie affective et sexuelle et à leurs spécificités dans le contexte prostitutionnel (genre, orientation sexuelle, aspects relationnels avec le «micheton» et la famille, etc.).

Les activités concrètes à renforcer sont l’information des clients sur les lieux de racolage, en particulier ceux qui ne se reconnaissent pas dans une identité gay. Un travail individuel d’accompagnement des prostitués masculins sur les plans psychologique (problèmes de santé mentale en lien avec les situations de clandestinité et de régularisation), médical (VIH et IST, acceptation du diagnostic et du traitement) et social (démarches de formation, d’insertion professionnelle) doit être développé dans une approche de santé globale. En complément à ce travail individuel, des activités collectives doivent être organisées afin de créer du lien.

Les acteurs et services psycho-médico-sociaux

Il s’agit d’améliorer l’accès du public cible à la prévention et aux soins, et en particulier :

  • à l’information ;
  • au matériel de prévention et de RDR ;
  • aux vaccins gratuits contre l’hépatite B ;
  • au dépistage du VIH et des autres IST anonyme et gratuit ;
  • à la prise en charge.

Les complémentarités entre intervenants travaillant avec les prostitués masculins, auprès des HSH et ceux travaillant dans le domaine de la RDR doivent être affinées.

Les activités concrètes à renforcer sont la mise à disposition d’informations sur Internet, le travail de rue, les distributions gratuites de préservatifs, de lubrifiant et de matériel de RDR dans le milieu gay, sur les lieux de racolage et lors des permanences sociales et consultations préventives spécifiques. Les consultations médicales préventives spécifiques au public cible doivent être maintenues tout en renforçant les activités de sensibilisation des services généralistes aux spécificités du public et aux conséquences de ces spécificités sur le dépistage et la prise en charge.
Le travail en réseau avec les intervenants travaillant auprès des HSH et ceux travaillant dans le domaine de la RDR doit être maintenu et des projets communs doivent être développés avec ces intervenants.

Les acteurs politiques

Une plus grande prise en compte du public des prostitués masculins et de ses besoins et la reconnaissance des programmes spécifiques (vaccination hépatite B gratuite, dépistage anonyme et gratuit, mises à disposition gratuites de préservatifs et de lubrifiant) sont nécessaires en Communauté française. La politique et les pratiques relatives à l’aide médicale urgente doivent être clarifiées.

Les activités à mettre en place sont le lobbying vis-à-vis des politiques responsables de la santé aux différents niveaux de pouvoir (fédéral, régional et communautaire).

Les acteurs du niveau sociétal

Ces mesures doivent être accompagnées d’un travail important de lutte contre les discriminations, les homophobies, les stéréotypes et les préjugés au niveau sociétal ainsi que plus précisément dans certains secteurs «sensibles» de la vie sociale (éducation, police, milieux psycho-médico-sociaux, emploi, administrations, médias, CPAS, communautés et familles d’origine) ou certains milieux spécifiques (milieu gay).

Les activités à mettre en place ou à maintenir selon les cas sont le lobbying politique et la sensibilisation/formation des secteurs concernés.

Informations complémentaires
Actions sur le document
Se connecter


Mot de passe oublié ?
Une analyse commune pour l'action (décembre 2009)

Cahier 8 - Prostitués masculins

Cahier 8

Télécharger

Légende

Activités à maintenir

Activités à renforcer ou à améliorer

Activités à mettre en place

 
Observatoire du sida et des sexualités - Facultés universitaires Saint-Louis
Bd. du Jardin Botanique, 43 - 1000 Bruxelles - tél: + 32 (0)2 211 79 10 - observatoire@fusl.ac.be