Outils personnels

Méthodologie

Deux outils méthodologiques principaux sont mobilisés dans le cadre des Stratégies concertées et adaptés au processus : la Gestion de cycle de projet (Office de Coopération EuropeAid, 2004) et la méthode PRECEDE-PROCEED de Green et Kreuter(1) (2005).

La Gestion de cycle de projet

La Gestion de cycle de projet est une méthode de planification, c’est-à-dire «une méthode rationnelle et logique de concevoir et de réaliser des activités et des services de santé en mobilisant de façon organisée des ressources appropriées» (Pineault & Daveluy, 1995). Elle définit les étapes d’un programme (voir figure 1), à savoir l’analyse de la situation, l’élaboration d’un plan opérationnel, l’identification des moyens humains et matériels, la mise en oeuvre et l’évaluation. Des étapes supplémentaires (journées stratégique et scientifique) ont été ajoutées dans le cycle des Stratégies concertées. Le travail de mise à jour réalisé en 2008-2009 et présenté dans le document « Une analyse commune pour l’action » correspond au début du second cycle, le premier s’étant déroulé entre les années 2004 et 2008. Chacune des étapes présentées sur la figure 1 se déroule selon un processus participatif associant les acteurs concernés par la mise en oeuvre des activités.

C0_fig1.jpg

La méthode PRECEDE-PROCEED

La méthode PRECEDE-PROCEED permet d’analyser les problématiques en tenant compte de leur nature multifactorielle. Les comportements, l’éducation, l’environnement, le cadre institutionnel, les variables sociodémographiques et biologiques sont autant de types de déterminants d’une problématique que cet outil permet de catégoriser. Pour chaque public cible, l’analyse de situation (phase PRECEDE) est réalisée en étapes successives. A chaque étape correspond la construction d’un diagnostic (voir figure 2) :

  • Le diagnostic épidémiologique et social, qui permet de définir les contours spécifiques de la problématique pour chaque public en recherchant des données épidémiologiques concernant les IST/Sida d’une part et des données et constats relatifs aux conditions de vie du public, d’autre part.
  • Le diagnostic comportemental qui consiste à identifier les comportements du public cible et des divers acteurs, services et milieux de vie spécifiques et généralistes en lien avec ce public qui contribuent à la problématique. Il aboutit à un système d’acteurs et d’action régulé ou SAAR (Parent, 2006).
  • Les diagnostics démographique, éducationnel, environnemental et institutionnel qui permettent de mettre en relation des déterminants de ces trois catégories avec les comportements des différents acteurs.
C0_fig2.jpg

Les données utilisées pour construire les diagnostics sont issues de travaux de recherche quantitative et qualitative d’une part et de constats de terrain dressés par les acteurs, d’autre part.

La phase de planification (phase PROCEED) consiste à construire un cadre logique qui définit les stratégies d’intervention et les activités à partir de l’analyse de situation. Pour chaque public cible, un objectif spécifique est défini à partir de la problématique. Ensuite, les comportements des acteurs sont traduits en objectifs opérationnels. Enfin, des activités éducationnelles, environnementales et institutionnelles sont définies à partir des déterminants correspondants. La figure 3 illustre le passage de l’étape PRECEDE à l’étape PROCEED. Une fois les objectifs et activités formulés, les activités sont passées en revue afin d’identifier si elles sont effectivement mises en oeuvre et par quels acteurs. Des critères et indicateurs d’évaluation sont définis ainsi que les sources d’information disponibles pour recueillir des données d’évaluation.

Méthodologie PRECEDE-PROCEED

Figure 3 : Passage de l'étape d'analyse de situation PRECEDE à celle de planification PROCEED

Une analyse cohérente des comportements et de leurs déterminants aboutit donc à un système, cohérent lui aussi, d’objectifs opérationnels et d’activités. Cette approche permet, à partir d’une analyse de situation la plus exhaustive possible, d’identifier l’ensemble de l’action à mener mais aussi les limites de cette action, dans la mesure où tous les déterminants identifiés ne peuvent être modifiés.

La démarche est participative en ce qu’elle mobilise, de la phase d’analyse de situation jusqu’à la mise en oeuvre, des panels représentatifs d’acteurs en lien avec la problématique. Elle adopte une vision systémique dans l’analyse et l’action dans la mesure où elle prend en compte l’ensemble des composantes des problématiques (acteurs, comportements, déterminants) et leurs interactions, dans toute leur complexité. Ces deux éléments ont conduit à la construction d’un cadre conceptuel et méthodologique innovant de Gestion de cycle de projet participative et systémique (GCPPS).

Sources

  • Office de Coopération EuropeAid. Lignes directrices. Gestion du cycle de projet. Bruxelles : Commission européenne, 2004. [retour en haut]
  • Pineault R., Daveluy C. La planification de la santé. Montréal : Editions nouvelles, 1995. [retour en haut]
  • Parent F. Déterminants éducationnels et facteurs favorables à une meilleure adéquation entre formation et compétences attendues des professionnels de la santé dans les organisations de santé en Afrique. Etude sur la gestion et le développement des ressources humaines en santé. Thèse de doctorat. Ecole de Santé Publique de l’ULB, Bruxelles, 2006. www.ulb.ac.be/esp/peda-sp/ [retour en haut]

(1) L’acronyme PRECEDE signifie «Predisposing, Reinforcing and Enabling Constructs in Educational/Environment Diagnosis and Evaluation» ou «facteurs prédisposants, facilitants et de renforcement identifiés par le diagnostic éducationnel et environnemental et évaluation de ce diagnostic». L’acronyme PROCEED signifie «Policy, Regulatory and Organizational Contructs in Educational and Environmental Development» ou «Politiques, réglementations et organisations dans le développement éducationnel et environnemental». [retour en haut]

Actions sur le document
Une analyse commune pour l'action (décembre 2009)

Une analyse commune pour l'action (décembre 2009)

Télécharger la publication

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Région wallonne et de la COCOF

Logos FWB, COCOF et Wallonie
 

Se connecter


Mot de passe oublié ?
 
Observatoire du sida et des sexualités - Facultés universitaires Saint-Louis
Bd. du Jardin Botanique, 43 - 1000 Bruxelles - tél: + 32 (0)2 211 79 10 - observatoire@fusl.ac.be